LES CROIX DE CHEMIN

La croix de chemin est un symbole religieux catholique très répandu du XVIe siècle à nos jours. On en distingue deux types : les croix dues à la volonté des communautés et les croix érigées par des familles qui souhaitaient affirmer leur foi, célébrer un événement ou exprimer un repentir. On peut distinguer ce type de croix des précédentes car on y gravait le nom de la famille.

Croix de chemins, croix des rogations et de processions, croix de limites, croix de villages et de cimetières, croix de mémoire. On les rencontre souvent aux carrefours, elles guident le voyageur et le protège des mauvaises rencontres. Elles sont même quelquefois un lieu de pélerinage. Elles sont alors ornementées de quelques lignes de prières.

Au XIXe siècle, à Domats, on comptait encore un grand nombre de croix, toujours situées aux carrefours. Beaucoup ont malheureusement disparu.

La croix de Saint-Rémi (Patron de la commune).

Elle a disparu il y a une dizaine d'années.

La croix de Saint-Thibault,
une chapelle consacrée à saint Thibault se trouvait sur le fief des Robineaux aux temps anciens.

La croix de Saint-Nicolas, avec l'inscription suivante :
"A la mémoire de Nicolas Ligneaux, érigée par repantant (?) 1848"

L'existence d'une borne templière sur le territoire de Domats et les symboles de Compostelle (coquille Saint-Jacques, besace et bourdon, attributs du pélerin) laissent supposer que l'église de Domats aurait pu être lieu de passage pour des pélerins, surtout lorsqu'on sait que deux autres bornes de même type existent encore aujourd'hui sur le territoire du village voisin, Savigny-sur-Clairis. D'autant que l'existence d'une commanderie hospitalière à Monthézard (actuellement, Dornets) est avérée.

Ces bornes servaient soit à délimiter les propriétés des Templiers ou des Hospitaliers, soit à indiquer un chemin.

.